Retour au sommaire

   
 

Phnom Bakheng - Novembre 2004

 
       
 

Le temple de Phnom Bakheng, situé entre Angkor Vat et Angkor Thom, est construit en 893 par le roi Yaçovarman (889-900), au sommet d’une colline, haute d’une soixantaine de mètres, qui porte le même nom, le Phnom Bakheng. Ce souverain fait de cette colline le centre de sa capitale à laquelle il donne son nom Yaçodharapura qui est la première ville d’Angkor.
C’était une cité quadrilatère, entourée d’une enceinte en levées de terre que l’on peut encore en apercevoir une partie à l’angle Sud-ouest. La partie septentrionale a disparu car elle est recouverte par une autre capitale
Angkor Thom, quatre siècles plus tard.
Les plans des capitales successives du royaume d’
Angkor étaient souvent imbriqués les uns sur les autres.

 
 
         
   

Pour accéder au monument qui est un temple-pyramide à 5 gradins couronnant la colline, soit les visiteurs peuvent gagner le versant oriental dont l’ascension est assez raide.
Soit ils optent pour une autre solution plus amusante: une ballade à dos d’éléphant en empruntant un autre sentier.
Attention à la descente dans l’obscurité de la nuit qui est aussi pénible, il vaut mieux donc avoir une torche électrique.

 
         
 

Le site de Phnom Bakheng présente deux particularités.
D’abord, de la terrasse supérieure du temple, on peut apercevoir les sommets des tours d’
Angkor Vat qui se trouve au sud-est de la colline.
Ensuite, les visiteurs dont le nombre est impressionnant s’y rendent en fin d’après-midi essentiellement pour admirer le coucher du soleil sur l’immense lac artificiel (le
Baray occidental).

   
         
 

Voir d'autres photos

 

Retour au sommaire

 
     
 

Voir trajets Phnom Penh - Siem Reap