Thiounn Thioeunn, mort au Cambodge.

Les dernières nouvelles du Cambodge.

Modérateurs: Amara, Webmaster

Thiounn Thioeunn, mort au Cambodge.

Messagepar Amara » 23 Juin 2006 11:02

Nécrologie

Thiounn Thioeunn, ancien ministre de la santé du régime khmer rouge au Cambodge

LE MONDE | 21.06.06 | 16h30 • Mis à jour le 21.06.06 | 16h30

Ancien ministre de la santé du régime khmer rouge au Cambodge, Thiounn Thioeunn est mort à l'âge de 86 ans, vendredi 16 juin. Une cérémonie bouddhiste présidée par un moine de haut rang a eu lieu lundi 19 juin à Phnom Penh lors de sa crémation.

Thiounn Thioeunn était l'aîné de quatre frères célèbres, issus d'une famille de l'aristocratie khmère, qui s'étaient rangés du côté de Pol Pot après des études en France où s'est formée à la politique, dans les années 1950, sous l'influence du Parti communiste français, la petite future oligarchie du régime qui deviendra connu sous le sobriquet de "Khmers rouges" inventé par le prince Norodom Sihanouk.

Ancien camarade d'études de Sihanouk au lycée Chasseloup-Laubat de Saïgon, Thiounn Thioeunn a suivi une formation en cardiologie et chirurgie à Paris avant de rentrer au Cambodge et, en 1971, avec son épouse Mala, d'accomplir un geste politiquement fracassant : quittant Phnom Penh, il se rend dans la "Zone spéciale" insurgée de l'ouest du pays d'où les combattants de Pol Pot guerroyaient contre "l'impérialisme et ses laquais", d'abord Sihanouk, puis le maréchal Lon Nol. Dès lors, Thiounn Thioeunn devient un hôte privilégié de Pol Pot, alias "Frère numéro un".

Une fois Phnom Penh tombée aux mains des Khmers rouges en 1975, il va devenir ministre de la santé publique. A ce titre, il supervise non seulement les hôpitaux chargés de soigner la nomenklatura d'un pays renvoyé à l'agriculture de base, mais aussi la formation de jeunes Khmers rentrés au pays et dirigés vers une "voie médicale" dépourvue de tous moyens. En 1976, lors d'une des rares visites de diplomates étrangers venus de Pékin pour un premier contact avec cet étrange "Kampuchéa démocratique" isolé du monde, le prince Sihanouk, qui sert encore pour quelques mois de chef d'Etat nominal avant de jeter l'éponge, leur présente Thiounn Thioeunn comme un des "intellectuels" sur lesquels le pays peut s'appuyer alors même qu'il n'y a plus de monnaie et que la capitale a été vidée de pratiquement tous ses habitants - patients des hôpitaux compris.

FIDÈLE À POL POT

Thiounn Thioeunn n'a pas été personnellement impliqué dans les politiques qui ont conduit, de 1975 à 1979, à la mort de près d'un tiers de la population cambodgienne dans les "killing fields" de Pol Pot. Il en a été, comme ses frères, la "caution bourgeoise" à vernis patriotique.

Le plus connu des quatre est Thiounn Prasith, qui représenta le Cambodge "polpotiste" aux Nations unies avec la caution des grandes puissances de 1978 à 1992, et qui vivrait toujours à New York. Thiounn Mumm, un autre frère, sorti de Polytechnique, eut un temps la haute main sur les finances de la résistance antiaméricaine en exil à Pékin, puis conserva des fonctions sous le régime khmer rouge.

Mais à la différence du reste de la famille, Thiounn Thioeunn resta fidèle à Pol Pot près de vingt ans après que l'armée vietnamienne eut évincé les Khmers rouges en 1979.

Ce n'est qu'en 1998 que l'hôte personnel de "Frère numéro un" fit finalement défection des poches d'insurrection encore actives pour retourner à Phnom Penh. Pol Pot venait de perdre le dernier lambeau de son pouvoir dans un règlement de comptes entre factions du mouvement, et y laissait sa vie.

Francis Deron
Article paru dans l'édition du 22.06.06
Amara
Avatar de l’utilisateur
Amara
Lieutenant
Lieutenant
 
Messages: 260
Inscription: 19 Déc 2004 12:16
Localisation: France

Re: Thiounn Thioeunn, mort au Cambodge.

Messagepar Parisien » 17 Mai 2015 23:26

Prasith Thiounn ne vit pas aux États Unis.Il vit sur Paris et sa fille Catherine Thiounn ancienne khmer rouge très active travaille à l'Unesco apres avoir servi au régime de Pol Pot. On tue, on massacre ou on en donne l'ordre de tuer dans un régime sanglant ....et aujourd'hui ces gens là ne sont ni poursuivis, ni jugés .... Le pere vit aisément et sa fille travaille dans une organisation qui défend les droits de l'homme. Voilà l'ironie du sort !!!! :oops:
Parisien
ពលទោ
 
Messages: 1
Inscription: 17 Mai 2015 14:30


Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron